Qu’est-ce que l’étanchéité à l’air d’une menuiserie ?

L’étanchéité à l’air d’une menuiserie est sa capacité à faire écran à l’air extérieur susceptible de s’infiltrer dans l’habitation par la menuiserie elle-même. Non seulement une mauvaise étanchéité à l’air impacte négativement le budget, en raison de l’élévation du niveau de chauffage que l’entrée d’air froid rend nécessaire en faisant baisser la température à l’intérieur de la maison, mais encore, ce défaut peut-il générer des nuisances telles que l’infiltration de parasites, la corrosion, la moisissure. Souvent ignorée par le consommateur, cette donnée fait pourtant l’objet de mesures, certifications et classifications.

Pour mesurer les performances des menuiseries sur leur étanchéité à l’air, mais aussi sur leur étanchéité à l’eau et leur résistance au vent (AEV), des certifications ont été mises au point. Elles permettent au consommateur de comparer entre elles les différentes menuiseries qui lui sont proposées. Une certification NF est recommandée dans le choix d’une menuiserie. Tous les fabricants de menuiseries PVC ne la possèdent pas. Seuls 130 d’entre eux peuvent s’en prévaloir sur 400 présents sur le marché. L’étanchéité à l’air, qui nous intéresse ici, comprend trois niveaux de performances classés ci après de façon décroissante : A*4, A*3, A*2.

Pour effectuer les mesures, la baie ou la fenêtre est soumise à une pression de vent de 30 km/h. Ce qui est mesuré, c’est la quantité d’air parasite qui passe par heure à l’intérieur de l’habitation. Avant de poursuivre, il convient de noter qu’aucune menuiserie n’est capable de faire totalement écran à ces entrées d’air.

La classification A*4 correspond à la meilleure résistance à l’air. Elle laisse néanmoins passer, par heure et par m2 de menuiserie, 3 m3 d’air parasite. Ce qui n’est tout de même pas négligeable. Mais très inférieur aux 9 m3 que laisse passer une fenêtre identique classée A*3. Et infiniment moins que les baies et fenêtres classées A*2  qui laissent passer 27 m3 d’air parasite par m2 et par heure ! On le voit l’étanchéité à l’air d’une menuiserie, critère de sélection assez peu connu, est une donnée à prendre en considération lors du choix d’une fenêtre et doit entrer, comme le type de vitrage et le matériau dont est faite la menuiserie, dans les critères de choix de la menuiserie pour une bonne isolation de l’habitation. Comment en effet espérer faire des  économies d’énergie si la menuiserie laisse entrer de grandes quantités d’air dans la maison ? Avec ses performances 3 fois meilleures que la classification A*3 et 27 fois supérieures à la classification A*2, la menuiserie classée A*4 s’impose.

Les raisons de ces différences sont directement liées au nombre de joints d’étanchéité qui équipent la baie ou la fenêtre. Au nombre de 3 pour la menuiserie A*4 ils sont la plupart du temps de  2 seulement pour la menuiserie classée A*3.

Il est également bon de savoir que sur le plan de l’étanchéité de l’air, le type de fermeture de la menuiserie a aussi son importance, les baies coulissantes sont en effet moins performantes que les fenêtres et portes fenêtres.

Jusqu'au 24 Mai

Votre pergola bioclimatique