Comment choisir ses fenêtres ?

Les critères selon lesquels sont choisies les fenêtres sont à la fois esthétiques, énergétiques et financiers mais ils sont aussi d’ordre pratique. Les données esthétiques dirigeront votre attention sur le type de profilé, son matériau et la ou les couleur(s) choisie(s). Les critères énergétiques vous dirigeront vers les types de vitrage. D’un point de vue pratique vous serez amené à vous interroger sur les ouvertures.

Les matériaux

Les matériaux utilisés pour la réalisation des fenêtres sont au nombre de trois : l’aluminium, le PVC et le bois. Chacun présente des avantages et des inconvénients connus qu’il convient d’examiner avant d’arrêter son choix.

Le PVC

Meilleur sur le marché du point de vue du rapport qualité/prix, il s’agit du matériau le plus utilisé en France pour la réalisation des fermetures. Les menuiseries en PVC sont d’une bonne durabilité.  L’isolation thermique et acoustique qu’elles permettent de mettre en place est tout à fait satisfaisante et leurs profilés peuvent être utilisés pour la réalisation de différentes formes de fenêtres et portes fenêtres. Le PVC ne nécessite aucun entretien particulier et résiste très bien aux intempéries. Il présente toutefois l’inconvénient de ne pas répondre aux critères environnementaux au centre de nos préoccupations actuelles. En effet, même s’il parvient parfois à être recyclé, il est fabriqué à partir de dérivés du pétrole. Le PVC a aussi l’inconvénient de ne pouvoir être utilisé pour des dimensions importantes et peut jaunir en vieillissant.

Le bois

C’est un matériau authentique utilisé depuis très longtemps dans la fabrication des portes et fenêtres. Son image renvoie à un confort traditionnel et chaleureux. L’inconvénient majeur qui y était associé par le passé en raison de son besoin d’entretien est aujourd’hui très amoindri du fait de l’utilisation de peintures et protections de longue durée pour son traitement. L’esthétique de ses menuiseries peut être très classique mais offre une large gamme de réalisations allant de profilés en chêne mouluré à des réalisations contemporaines, sobres et plus légères avec l’utilisation d’essences variées. Il est de par sa nature même un très bon isolant.

L’alu

Il est un matériau rigide qui permet de réaliser des profilés très fins, permettant une plus grande clarté en réduisant la dimension des montants qui occultent une partie de la lumière. D’un point de vue esthétique il est très élégant. Recyclable, il offre également l’avantage de pouvoir être travaillé plus facilement. Il est idéal pour la confection de fermetures sur mesure. Il offre une très bonne isolation à condition d’éviter les fenêtres alu bas de gamme qui génèrent de la condensation.  La fenêtre aluminium à un prix de revient supérieur aux fenêtres bois et PVC.

La réalisation de fenêtres mixtes

Combiner bois/alu ou PVC/alu est désormais possible. Elle permet de bénéficier des avantages et performances des deux matériaux.

Les vitrages

Le vitrage est défini selon une nomenclature qui tient compte de l’épaisseur du verre, du nombre de feuilles de verre que comporte la vitre et de l’épaisseur de la couche de gaz (air, argon…) qui sépare les feuilles de verre composant la vitre. Pour deux feuilles de verre on parlera de double vitrage, pour trois, de triple vitrage. La nomenclature la plus courante est 4/16/4. Elle signifie qu’il s’agit d’un double vitrage. L’épaisseur de la lame de gaz comprise entre les deux feuilles de verre est ici de 16mm. Les feuilles de verre mesurant 4 mm chacune.

Le double vitrage

Il est aujourd’hui la norme pour les fenêtres neuves. Il améliore grandement les performances thermiques et acoustiques par rapport au simple vitrage et permet de bénéficier des apports du rayonnement solaire, ce qui est appréciable à la mauvaise saison. Il est également moins cher que le triple vitrage.

Le triple vitrage

Il cause peu de déperdition de chaleur car il conserve la chaleur dans la maison. En contrepartie il ne permet pas de bénéficier du rayonnement solaire. Il présente d’autre part l’inconvénient de fenêtres plus lourdes qui ne conviennent pas à la rénovation. Son coût est de 60 à 80% supérieur à celui d’un double vitrage.

La qualité du verre, plus encore que ne nombre de feuilles de verre entre en considération pour une meilleure isolation thermique et/ou acoustique. Ainsi le verre feuilleté est intéressant pour une meilleure isolation acoustique. Le vitrage super-isolant offrira une meilleure isolation thermique.

Les systèmes d’ouverture

Les systèmes d’ouverture sont nombreux (à battant, oscillo-battant, à soufflet, coulissant…). Votre choix doit être adapté à la dimension de la fenêtre et dépend de la place dont vous disposez pour son ouverture, de sa dimension et de son confort d’utilisation.

Notre nouveau showroom
de 170 m2 à Narbonne