Ma prim’rénov, bon plan pour vos fenêtres

Changer ses fenêtres s’avère intéressant pour diminuer la facture chauffage de votre logement. En effet, entre 20 et 25 % de la perte d’énergie d’une habitation est due à des fenêtres défectueuses ou trop peu isolantes. Mais bien souvent les propriétaires reculent devant le coût des travaux auxquels leurs moyens seuls ne permettent pas de faire face. Des primes et des subventions existent pourtant qui peuvent aider au remplacement d’anciennes fenêtres. Permettant ainsi à la fois d’économiser l’énergie et de bénéficier d’un meilleur confort.

Ma prim’rénov est le nom donné à une subvention versée par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) afin de permettre aux propriétaires de logements (occupants ou non) qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur maison de bénéficier d’aides financières. Tous les travaux de rénovation énergétique n’ouvrent pas droit à cette subvention de l’Anah. Le changement de fenêtre est, du fait des économies d’énergie que permet la mise en place de nouvelles fenêtres dans des logements anciens sur lesquels la déperdition de chaleur est importante quand ils sont dotés de simples vitrages, est bien évidemment concerné par cette aide. Un certain nombre de conditions doivent toutefois être remplies par le demandeur et au niveau des locaux à rénover pour pouvoir en bénéficier.

Les conditions d’éligibilité à Ma prim’rénov

Conditions de résidence fiscale

La première condition pour pouvoir bénéficier de cette aide de l’Anah est d’avoir son domicile fiscal en France. Vous n’êtes pas tenu d’être l’occupant des lieux, vous pouvez en être le bailleur, ou le propriétaire occupant, la condition première est de résider en France. Les syndics de copropriété sont également éligibles à cette aide. Les locataires ne le sont pas.

Conditions de revenus

Destinée à venir en aide aux personnes rencontrant des difficultés pour rénover leur logement, Ma prim’rénov est soumise à des conditions de revenus. La prime est d’autant plus élevée que les revenus du demandeur sont faibles.

Conditions de travaux

Les travaux doivent répondre à une amélioration de la performance énergétique de l’habitation concernée. Le changement de fenêtres à simple vitrage pour la mise en place de fenêtres à double vitrage permettant des économies d’énergie, il est inclus dans le dispositif Ma  prim’rénov.

L’artisan qui réalise les travaux doit obligatoirement avoir la qualification RGE c’est-à-dire Reconnu Garant de l’Environnement. Cette qualification est obtenue par la reconnaissance des compétences de l’entreprise de la part d’organismes certificateurs appelés à contrôler le travail réalisé par les artisans.

Montant de l’aide Ma prim’rénov

Pour un changement de fenêtre l’aide varie entre 100 euros par menuiserie pour les ménages éligibles les plus modestes à 40 euros par menuiserie pour les ménages éligibles à plus haut revenus.

Cumul d’aides possible

Ma prim’rénov fenêtre peut être associée à d’autres aides à la rénovation énergétique. Le chèque énergie peut s’ajouter à Ma prim’rénov fenêtre pour un changement de simple en double vitrage. Également soumis à des conditions de revenus, le chèque varie entre 48 et 277 euros. Certaines aides locales peuvent également être demandées. La TVA à 5,5% représente une baisse non négligeable de taux puisqu’il se situe habituellement à hauteur de 20%. La TVA à 5,5 peut s’appliquer pour l’achat de matériaux ou de prestations entrant dans la rénovation énergétique. Enfin, le prêt à taux zéro peut être sollicité pour engager les travaux de changement de fenêtres qui ne sont pas entièrement couverts par les aides. Il permet de disposer des fonds nécessaires et de rembourser la somme empruntée au fil du temps sans intérêts. Le cumul de toutes ces aides peut financer vos changements de fenêtres jusqu’à 65% du coût total de l’opération.

Notre nouveau showroom
de 170 m2 à Narbonne